Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Les champs d’algues hébergent une multitude d’organismes

Les champs de grandes algues brunes représentent des systèmes côtiers complexes dont la richesse, tant en biomasse qu’en diversité biologique, est exceptionnelle dans l’environnement marin. Ils forment d'immenses forêts sous-marines qui abritent une multitude d'organismes constituant des écosystèmes remarquables, caractéristiques des eaux froides, indispensables à préserver comme les récifs coralliens et les mangroves

Un habitat remarquable

La fonctionnalité de ces forêts sous-marines est très structurante pour l’environnement côtier où elles assurent la production de matière végétale. Cette production primaire constitue le premier niveau de l’ensemble de la chaîne alimentaire depuis les brouteurs jusqu’aux mammifères marins.
La situation de l’Iroise au sein de l’Atlantique nord-est, à la rencontre des eaux froides du nord et plus chaudes du sud, implique la cohabitation entre des espèces d’algues nordiques (en limite d’aire de répartition) avec des espèces plus méridionales. Cela contribue directement à l‘exceptionnelle biodiversité du champ d’algues molènais.

Où trouve-t-on des champs d’algues en Iroise ?

Premier champ d’algues marines d’Europe en diversité d’espèces, avec plus de 300 espèces de macro-algues répertoriées, le plateau molénais est un habitat très important pour un grand nombre d’invertébrés marins, tels que les oursins, ormeaux, vieilles , crevettes roses et jeunes tourteaux, qui passent dans ce milieu les premières années de leur vie. Il s’étend sur les larges plateaux rocheux sous-marins propices à la croissance des algues et en particulier des laminaires.
Compris dans le périmètre du Parc naturel marin, le champ d’algues molénais fait l’objet de mesures et de suivis spécifiques pour être conservé.
La qualité du milieu et l’état remarquable de conservation de ce site ont conduit le Parc, lors de sa création à mettre en place des mesures de gestion pour une exploitation durable des champs d’algues.
C’est aussi le principal lieu de récolte des algues en France. Il est le support d’une exploitation économique depuis plus de 150 ans pour toute une flottille de navires goémoniers qui débarquent la partie la plus importante du tonnage d’algues marines en France. Ces algues sont ensuite exploitées par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou cosmétiques.

Vidéo : les algues