Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Les cétacés : dauphins, marsouins et autres grands mammifères marins

Si le grand dauphin est l'espèce phare des cétacés de l'Iroise, ce n'est pas la seule qui fréquente les eaux de la pointe de Bretagne. Le marsouin est très présent et on peut également observer d’autres espèces, notamment le dauphin de Risso, l’orque, le dauphin bleu et blanc, le rorqual et le cachalot.

Le grand dauphin

Le grand dauphin est une espèce qui fréquente les mers et océans tempérés et tropicaux du monde entier. Deux groupes de petite taille sont présents en Iroise. Ainsi, on estime à 35 le nombre d’individus résidant sur le plateau molénais  et 25 autour de l’île de Sein . En plus de ces deux groupes résidents, des individus moins sédentaires sont observés en mer d’Iroise à différentes  saisons.

Leur présence, près des côtes, a facilité la réalisation de plusieurs études. Le suivi des deux colonies depuis près d’une vingtaine d'années a permis d'obtenir de nombreuses données sur l'évolution des groupes et leur comportement.

Les grands dauphins résidents de l’Iroise semblent rester à l’intérieur de l’isobathe des 30 m pour Molène et 20 m pour l’île de Sein. Ils privilégient les champs de laminaires pour s’alimenter. Les proies consommées sont très variées, le régime alimentaire étant en effet déterminé par la disponibilité locale.

A l’écoute des dauphins

Pour étudier les dauphins et comprendre leur comportement, le plus pertinent est de les écouter.  Les mammifères marins se guident à l’ouïe, grâce à des organes biologiques plus proches des sonars et hydrophones électroniques que de l’oreille humaine. Ainsi, le Parc naturel marin d’Iroise, l’Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA) Bretagne et Océanopolis se sont associés pour élaborer un observatoire acoustique sous-marin.

Le marsouin commun

Le marsouin commun est le plus petit cétacé d’Europe, mesurant de 1,40 à 1,70 m de long et pesant de 40 à 60 kg. En mer, il se reconnaît par sa petite taille, son aileron dorsal triangulaire et son souffle peu visible mais audible.

En Iroise, cette espèce est plus fréquente vers les côtes en été et se retrouve plus au large en hiver. Le régime alimentaire reflète nettement une préférence pour les petits poissons se regroupant en banc ou vivant près du fond.

Au moins cinq autres espèces fréquentent les eaux de l’Iroise

Le dauphin de Risso et l'orque sont plus rares, mais observables en période estivale. Le premier suit les céphalopodes  dont il se nourrit et fréquente alors la zone côtière et la baie de Douarnenez à la recherche de seiches et d'encornets. L’orque, lui, se tient normalement plus au large, mais des groupes se rapprochent parfois des côtes et ont déjà été vus en baie d'Audierne et autour d'Ouessant.
Parmi les espèces de passage on peut citer également des observations de dauphin bleu et blanc, de rorqual et même de cachalot.

Les interactions entre activités humaines et mammifères marins

Les usagers de la mer attendent des données objectives qui permettraient de caractériser les interactions positives et négatives en Iroise, entre leur activité et les espèces. Afin d’apporter des éléments de réponse, le Parc naturel marin d’Iroise a engagé :