Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

La chaussée de Sein : des fonds sous-marins exceptionnels

Des fonds sous-marins exceptionnels

Les fonds sous-marins de nature granitique forment une mosaïque d’habitats de roches en place, de blocs et de galets. Ces fonds rocheux sont propices au développement des algues (fucales et laminaires).

Les hauts-fonds sont essentiellement rocheux, mais quelques accumulations meubles d’importance sont également présentes (sable, graviers coquilliers ou galets). Le haut fond d’Ar Men est une accumulation de sable qui atteint 25 mètres de hauteur et sa base mesure 6 km sur 3,5 km. Quant au banc de Kafarnao, il présente une topographie tumultueuse de rides, des dunes hydrauliques mises en place par les courants de marée. Ces dunes faisaient l’objet d’une extraction de granulats. Suite à l’avis conforme du Parc marin, cette extraction est suspendue.

Alcyon jaune fixé sur un substrat dur

Les courants et la diversité de substrats induisent des fonds très riches qui abritent et hébergent une faune et une flore variées. Cette zone possède un très fort intérêt pour beaucoup d’espèces devenues rares à l’échelle des côtes bretonnes, comme la langouste rouge.

Les difficultés d’accès à cette zone expliquent que c’est l’une des zones les moins connues de l’espace côtier du périmètre du Parc naturel marin. Elle fait aujourd’hui l’objet de travaux afin d’acquérir les informations nécessaires à sa gestion, ainsi que de mesures de régulation de la pêche très importantes. Elle peut être considérée comme une zone de référence pour évaluer l’impact potentiel des pressions humaines sur l’environnement marin.

Les mammifères marins

La présence saisonnière de phoques gris y est régulière. Ce sont surtout de jeunes phoques gris qui sont observés en hiver. Des adultes qui utilisent des roches émergées comme site de repos sont parfois observés. L’un des individus marqués (lors de notre campagne de marquage 2011) a effectivement élu domicile au pied du phare d’Ar-Men, où il a passé plusieurs mois avant de traverser l’Iroise puis la Manche vers d’autres sites propices.

Dauphin nageant sous l'eau

Une population sédentaire d’un groupe d’une vingtaine de grands dauphins fréquente le milieu côtier de manière permanente, dans une zone limitée par l’isobathe des 30 mètres. . Ce groupe occupe un territoire restreint qui s'étend de l'est de l'île à la partie Ouest de la Chaussée, au niveau de Ar Fot, en passant par le nord de Sein uniquement, soit une surface d'environ 6 km².

 

Les champs de blocs

Un champs de blocs

L’habitat remarquable « champs de blocs » est une zone couverte de blocs dont la taille peut aller de quelques décimètres cube à une taille maximale retournable par des pêcheurs à pied, découverte à partir de coefficients de marée de 90. Les champs de blocs de l’île de Sein font partie des plus grands en Iroise et ils sont en bon état de conservation. Ce sont des lieux très prisés pour la pêche à pied.

 

Les parties terrestres

La désignation de l’île en tant que site Natura 2000 se justifie par la présence d’habitats terrestres rares et bien conservés d’intérêt européen. L'inventaire des habitats terrestres de l’île de Sein a permis de recenser environ 36 unités de végétation et 26 mosaïques : par exemple, les laisses de mer sur substrat sableux à vaseux, la végétation des hauts de cordons de galets, les dunes grises, les pelouses dunaires fixées, etc.

La valeur paysagère du site est également à signaler.

Les oiseaux

Huîtrier pie sur un cordon de galets

Le grand gravelot et l'huîtrier pie sont les seules espèces de limicoles qui nichent à Sein. L’île possède en hiver de fortes populations de tournepierres et de bécasseaux violets qui se nourrissent dans les importants amas de laminaires en décomposition, notamment au Sud de l’île.

Des sternes, goélands, grands cormorans et cormorans huppés nichent à Sein et/ou sur les rochers de la Chaussée. De grands rassemblements d’oiseaux comme les fous de bassan en chasse sont observés toute l’année dans la chaussée et à l’ouest de celle-ci (Basse froide). Ces rassemblements guident souvent les pêcheurs vers les zones les plus riches où se nourrissent les poissons carnassiers comme le bar.

Plongée dans la chaussée de Sein