Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Observez les raies et les requins

Parmi les populations de requins et de raies des eaux européennes ayant fait l’objet d’une évaluation par l’UICN, un tiers est considéré comme menacé selon les critères de la Liste rouge.  A cet état des lieux inquiétant, vient s’ajouter un manque accru de connaissances pour nombre de ces espèces, bien souvent accompagné d’une mauvaise image.
Face à ce constat, l’APECS, en partenariat avec le Parc naturel marin d’Iroise, multiplie les actions scientifiques et éducatives pour améliorer l’état des connaissances sur ces espèces et pour les faire connaître au grand public.
Les raies et requins sont observables par les pêcheurs professionnels ou par les plongeurs sous-marins, parfois par les plaisanciers et les pratiquants de sports nautiques (kayak, surf…) également. Les œufs de raies peuvent être vus par tout promeneur sur le littoral.

Caractéristiques de l’espèce

Au sommet de la chaîne alimentaire, les requins et les raies jouent un rôle déterminant dans les écosystèmes marins et des autres espèces qui leur sont associées. Poissons à croissance lente, à maturité sexuelle tardive et faible fécondité, ils sont particulièrement vulnérables et figurent aujourd’hui parmi les espèces marines les plus menacées.
Afin de pallier le manque de connaissances sur les raies, l’APECS a initié en 2008 le programme intitulé CapOeRa (CAPsule d’Œuf de RAie), pour mieux comprendre la distribution et les zones de ponte des raies : raie brunette, raie blanche, pocheteau gris, raie douce, raie bouclée, raie lisse,raie fleurie et raie mêlée, etc. Ces capsules ou coquilles vides sont en effet de véritables indices de présence des raies vivant proches de nos côtes. L’objectif de ce programme est de réaliser un inventaire des sites d’échouage de capsules pour tenter de préciser les aires de répartition de chaque espèce, les périodes d’éclosion ainsi que les secteurs géographiques potentiellement importants pour la reproduction de ces poissons, dans une optique de conservation.
L’APECS et le Parc naturel marin d’Iroise ont initié en 2010 « Allo élasmo » en Iroise et invite les acteurs de la vie maritime à signaler leurs observations ou captures de requins et de raies. Plusieurs espèces d’élasmobranches (requins et raies) fréquentent l’Iroise mais restent pourtant mal connues à la fois des scientifiques et du grand public. Ce programme a pour objectif de répondre à ce cruel manque de connaissances en invitant le grand public à signaler toute observation ou capture de requin et ou de raie en Iroise.
Pour en savoir plus sur les raies et les requins, consultez la rubrique dédiée .

Ce qu’il faut regarder / comment bien observer

Les CAPsule d’Œuf de RAie

Certaines raies sont ovipares, elles pondent des œufs sous forme de capsules. Les embryons sont ainsi protégés par une enveloppe de kératine. Une fois la raie sortie, la capsule vide, trop légère, remonte à la surface et finit par s’échouer sur les plages, se mélangeant aux laisses de mer. Ces capsules, spécifiques à chaque espèce, sont autant d’indices de la présence de ces poissons fréquentant notre littoral.
En collectant ces capsules, toute l’année sur les plages, et en les identifiant, il est alors possible de réaliser de façon indirecte un inventaire et une cartographie de ces fréquentations et d’identifier des secteurs à priori importants pour la reproduction de ces poissons.
http://www.asso-apecs.org/-Programme-CapOeRa-.html

Les observations de raies et de requins en mer

Tous les usagers de la mer sont invités à signaler leur observation ou capture de requin et de raie, ainsi que les observations d’œufs de raie ou de roussette sur les fonds ou remontés dans les filets.

Qui contacter ?

Association Pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens A.P.E.C.S.
13 rue Jean-François Tartu BP 51151 - 29211 BREST cedex 1

02.98.05.40.38
06.77.59.69.83
asso@asso-apecs.org