Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

L’archipel de Molène, des îlots d’une richesse insoupçonnée

L’archipel de Molène, séparé du continent par l’étroit chenal du Four, regroupe neuf îles et de nombreux îlots (Banneg, Balaneg, Enez ar C’hrizienn, Trielen, Kemenez, Litiri, Béniguet, etc.), dont deux habités (Molène et Kemenez).

C’est une vaste plate-forme rocheuse qui ne dépasse pas la profondeur de 20 m. L’archipel de Molène est beaucoup plus étendu que ne le laisse supposer la superficie des îlots actuellement émergés.

C’est une zone de l’Iroise qui concentre de nombreux enjeux de conservation, car c’est le plus vaste champ d’algues de France et l’un des derniers archipels sauvages des côtes métropolitaines. 

En savoir plus :

> Molène et ses habitats remarquables

Sommaire

La loutre d’Europe

La loutre d’Europe est une espèce menacée qui bénéficie de nombreuses mesures de protection. Alors qu’elle fréquente tous les types (...)

Les oiseaux de l’estran

Les oiseaux inféodés à l’estran sont les oiseaux qui fréquentent les bords de côte (plages, cordons de galets, etc.), pour (...)

Les oiseaux nicheurs

Les oiseaux nicheurs, qu’ils soient marins ou terrestres, sont l’un des emblèmes du Parc naturel marin d’Iroise (océanite tempête, crave (...)

Les phoques gris

Les phoques gris sont une espèce emblématique et protégée. La petite colonie de l'Iroise se situe à la limite sud (...)

Les cétacés

Si le grand dauphin est l'espèce phare des cétacés de l'Iroise, ce n'est pas la seule qui fréquente les eaux (...)

Les raies et requins

Parmi toutes les espèces de poissons présentes dans le périmètre du Parc naturel marin d’Iroise, les requins et les (...)

Banc de maërl

Le terme de maërl désigne des accumulations d’algues calcaires rouges vivant librement sur les fonds meubles (...)

Les champs d’algues

Les champs de grandes algues brunes représentent des systèmes côtiers complexes dont la richesse, tant en biomasse qu’en diversité biologique, (...)

Les champs de blocs

Aucune définition officielle et consensuelle n’existe à ce jour mais l’habitat remarquable « champ de blocs » désigne une (...)

Les herbiers de zostère

Cet habitat est constitué par une plante à fleur (phanérogame marine) qui se développe sur des fonds constitués de sédiments (...)

Les substrats meubles intertidaux

Les estrans de sédiments meubles s’étendent depuis le haut de plage jusqu’à la limite des basses mers de vives eaux. (...)

Suivi acoustique des mammifères marins

Pour étudier les dauphins et comprendre leur comportement, il est plus pertinent de les écouter que d’essayer de les (...)

Suivis télémétriques des phoques gris

Les suivis des phoques gris par télémétrie, par balises GPS/GSM, ont pour objectif de décrire les localisations et les activités (...)

Cartographie du champ d'algues molénais

Depuis près de deux ans, le Parc naturel marin d’Iroise élabore une cartographie des habitats de l’archipel de Molène et (...)

Effets du peigne norvégien

Depuis 1995, plusieurs goémoniersse sont spécialisés dans la récolte d’une algue particulière: la laminaire, Laminaria hyperborea.

Cette espèce de (...)

Impact du mouillage

La présence d’herbiers de zostère (Zostera marina) a été relevée au niveau de la frange infralittorale dans 41 zones (...)