Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

L’Observatoire des phares en mer

Le Parc naturel marin d’Iroise s’est engagé dans la création d’un observatoire qui a pour objectif de mieux connaître et de valoriser les phares en mer de l’Iroise. Edifices opérationnels, les phares d’Iroise assurent la sécurisation des zones navigables ; édifices remarquables, ils font à présent partie du patrimoine local, national, voire international. L’Observatoire des phares en mer d’Iroise a pour mission d’évaluer l’état de conservation de ces phares,  notamment de leurs aménagements intérieurs et de proposer des solutions de valorisation de ces édifices. 

Un nouvel outil pour valoriser les phares

Le Parc naturel marin d’Iroise s’est engagé, aux côtés de la Direction interrégionale de la mer Nord-Atlantique Manche-Ouest (DIRM) et de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de Bretagne, à créer et animer un Observatoire des phares en mer d’Iroise. Cet observatoire a été mis en place par convention le 12 août 2011.

Ses objectifs sont :

  • améliorer et diffuser la connaissance sur les phares en mer d’Iroise et
  • participer à leur valorisation.

Il veut témoigner de l’engagement de l’Etat dans la prise en compte de l’intérêt patrimonial de ses phares en mer. Cet observatoire a l’ambition de venir enrichir la réflexion sur le devenir des phares en mer et d’apporter des réponses raisonnées à leur préservation et à leur valorisation.

Les phares sont en pleine mutation : leur rôle a changé avec  la métamorphose des techniques de la signalisation maritime et des usages en mer.  Au même moment, nos sociétés contemporaines prennent conscience de la valeur patrimoniale et du caractère emblématique de ces phares. Un désir de mémoire et de préservation émerge. L’observatoire a pour rôle de répondre à ces enjeux.

Le phare de la Jument : le centenaire

Photographié, filmé, peint, sculpté, le phare de La Jument est devenu aujourd’hui le phare le plus célèbre du monde !
 Mis en lumière par les plus grands artistes, notamment grâce aux exceptionnelles photographies de Jean Guichard de décembre 1989, il a tenu la vedette dans le film « l’Equipier » de Philippe Lioret en 2004.
 Pour célébrer les 100 ans de son allumage, les acteurs publics de la mer d’Iroise ont organisé, en juin 2011, un cortège nautique au pied du phare.

La célébration de l’anniversaire du phare de La Jument a été l’occasion de rappeler que, depuis leur création et même après leur automatisation, en juillet 1991 pour La Jument, les phares ont suivi l’évolution des nouvelles technologies et continuent, modernisés, à remplir leur mission essentielle de signalisation maritime. Des opérations régulières de maintenance sont réalisées sur chacun d’entre eux plusieurs fois par an.

En savoir plus :