Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Les phares de l’Iroise

L’Iroise compte la plus grande concentration de feux du littoral français. Les treize phares présents dans le périmètre du Parc servent, depuis plusieurs centaines d’années pour certains, à guider les navigateurs dans ces parages très dangereux. Depuis le premier feu, allumé à Saint-Mathieu, en passant par la mise au point de la lentille de Fresnel, jusqu’à leur électrification et leur automatisation, les signaux lumineux et sonores de la mer d’Iroise guident les marins et entretiennent un imaginaire collectif alimenté par le cinéma, la photographie et la littérature.

Le Parc marin soutient les opérations de valorisation des phares de l’Iroise menées par les acteurs locaux ou nationaux et est engagé dans la création d’un observatoire des phares en mer.

Qu’est-ce qu’un phare ?

Les Phares et Balises définissent comme phare, un établissement de signalisation maritime ayant au moins deux critères parmi les quatre suivants :

  • Une fonction de grand atterrissage, marquant les grandes routes de navigation, l’entrée d’un port…
  • Une hauteur au-dessus de 20 mètres.
  • Un feu d’une intensité supérieure à 100 000 candélas.
  • Un établissement abritant un ou plusieurs bâtiments des Phares et Balises, pour être gardiennés

Les feux sont les autres établissements qui n’ont pas au moins un des deux critères parmi les quatre énumérés ci-dessus.

Carte interactive phares

La mer d’Iroise constitue une zone de navigation dangereuse, de par ses fonds rocheux, ses courants parmi les plus forts (...)

Observatoire des phares

Le Parc naturel marin d’Iroise s’est engagé dans la création d’un observatoire qui a pour objectif de mieux connaître et (...)

Visitez les phares

Certains phares d’Iroise vous ouvrent leurs portes. Il s’agit des phares de Sein, de Saint-Mathieu, de Trézien et du Stiff. (...)