Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Conserver le patrimoine maritime des côtes et des îles de l’Iroise

Le patrimoine maritime des côtes et des îles de l’Iroise reste encore peu pris en considération. Une meilleure reconnaissance de ce patrimoine permettrait sans doute de développer les opérations de conservation et de restauration nécessaires à sa transmission aux générations futures.

Les intérêts de la conservation de ces héritages

Les éléments de patrimoine ont plusieurs rôles :

  • ils participent fortement à la qualité paysagère de l’Iroise,
  • ce sont des lieux de mémoire,
  • ils sont porteurs d’une identité maritime du territoire,
  • ils participent à la cohérence architecturale du territoire,
  • ce sont des lieux d’inspiration pour les artistes,
  • ce sont des sources d’enseignement sur le savoir-faire des constructeurs.

Ce patrimoine très varié mais peu protégé manque de prise en considération et de reconnaissance.

Les menaces sur ces patrimoines

Les facteurs environnementaux et les facteurs humains sont les sources de menaces pour ces patrimoines.

Les facteurs environnementaux

Les facteurs environnementaux  sont de différents ordres. Le réchauffement climatique et l’élévation du niveau de la mer représentent une menace en particulier pour les îles, pour les vestiges archéologiques et les éléments de protection contre l’érosion côtière.
Les conditions climatiques quotidiennes (le vent, l’humidité, l’érosion marine) et exceptionnelles, comme les tempêtes, sont aussi des risques de dégradation

Les facteurs humains

Les facteurs humains sont tout aussi importants. Ces patrimoines sont menacés par la pression foncière, les aménagements urbains et portuaires du littoral, notamment les aménagements pour la circulation automobile, les aires de stationnement…, ou par des travaux ne respectant pas les qualités patrimoniales de l’édifice (colmatage à l’aide de ciment, ouvrage en béton…).
Les actes de vol et de vandalisme mettent aussi en péril ces constructions.
Le manque d’entretien et parfois, tout simplement, le manque d’intérêt sont tout aussi nuisibles. Ainsi de nombreux éléments de patrimoine sont en mauvais état de conservation, en particulier les héritages militaires, les éléments de protection contre l’érosion côtière et les éléments du transit terre/mer.

Les outils de la conservation en Iroise

Le patrimoine protégé

L’Etat accorde des crédits aux seuls monuments qu’il protège.
La Région Bretagne  accorde son soutien financier pour des opérations relatives aux édifices et objets protégés inscrites dans un projet de territoire ou conformes à la thématique régionale retenue.

Le patrimoine non protégé

Il existe un grand nombre d’éléments de patrimoine en Iroise qui, sans bénéficier de mesure de protection particulière de la part de l’Etat, possèdent un intérêt patrimonial certain. Dans ce cas, le Conseil général du Finistère et la Région Bretagne peuvent apporter leur soutien, sous certaines conditions, à la conservation de ce patrimoine non protégé.