Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

"Pêcheurs d'Iroise", à paraître fin octobre 2017

Depuis 2015, le Parc naturel marin d'Iroise recueille les témoignages de pêcheurs professionnels à partir d'entrevues réalisées par les agents du parc et le Comité départemental des pêches du Finistère. Parallèlement, un reportage photographique a été réalisé par Nedjma Berder. Ces paroles de pêcheurs et les sublimes photographies de Nedjma Berder sont réunies dans l'ouvrage "Pêcheurs d'Iroise", à paraître fin octobre 2017 aux éditions Ouest France. Ce projet a été réalisé en partenariat avec le Comité départemental des pêches.du Finistère.

Extraits de l'Avant-Propos de "Pêcheurs d'Iroise" :

"L’histoire de ce livre est née à la pointe du Finistère, en Bretagne, au sein d’un espace protégé :
le Parc naturel marin d’Iroise. Elle a commencé, il y a quelques années, par cette profonde conviction qu’il fallait écrire
sur la pêche en mer d’Iroise et surtout, sur les femmes et les hommes qui en vivent.

Écrire sur eux pour connaître leurs trajectoires de vie, les difficultés et les joies de leurs métiers, pour mieux comprendre
leurs préoccupations et les liens qui les rattachent à la mer et à ses ressources. Écrire pour eux,
pour garder leur mémoire, la partager et permettre au lecteur la découverte d’un univers maritime peu dévoilé.

Mais cette histoire, nous ne pouvions la raconter nous-mêmes sans l’altérer, sans prendre le risque d’une certaine superficialité.
Elle se devait d’être la leur, racontée avec leurs mots, vibrante de leurs émotions, rythmée par leurs accents.

40 pêcheurs professionnels se sont livrés avec passion et générosité aux agents du Parc marin. Nous cherchions une histoire,
ils nous en ont offert une multitude, toutes sincères et bouleversantes d’humanité.

Nous voulions dire la diversité des métiers de la pêche, reflet de la richesse biologique marine :
ils sont caseyeurs, fileyeurs, ligneurs, goémoniers, bolincheurs, telliniers…
Nous voulions dire l’attachement à un territoire :
ils viennent du Conquet, de Molène, de Douarnenez, d’Ouessant, de Morgat, de Camaret, de Sein…
Nous voulions dire le passé, le présent et l’avenir de la pêche :
ils sont retraités, installés depuis plusieurs années ou tout juste sortis de l’école de pêche.
Nous voulions dire leurs rôles à bord : ils sont patrons, mécaniciens, matelots…
Nous voulions dire que ce métier se décline aussi au féminin : marins-pêcheurs ou commerçantes,
les femmes ont toute leur place dans le monde de la pêche professionnelle.
Dire, mais aussi donner à voir par une image qui ne serait pas seulement documentaire,
une image qui trahirait, en demi-teinte, la beauté des paysages, des animaux marins, des gestes et des visages,
les figeant un instant pour mieux retenir leur intention de mouvement et de vie.

Pêcheurs d’Iroise est une histoire collective, de rencontres, de découvertes, d’inattendus,
écrite pour vous par ceux qui la vivent."

 

Ecoutez les pêcheurs d'Iroise

Avant de les découvrir dans "Pêcheurs d'Iroise", écoutez des extraits des témoignages de quelques pêcheurs : 

  • Ludovic OGRODOWITCZ, pêcheur sur la mer d'Iroise après avoir commencé dans l'eau, en ramassant des ormeaux.
  • Nadine SCOARNEC, née en Normandie en 1962. Elle est devenue pêcheuse professionnelle de telline avec son mari. 
  • Xavier MENESGUEN, fileyeur, né en 1966, d'une famille de pêcheurs originaire de Morgat ; et très attaché aux abords de la presqu'île de Crozon.
  • Yvon TROADEC, né à Brest en 1959, devenu goémonier après un passage par la marine nationale, défenseur d'une exploitation durable de la ressource.