Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

La pêche en plongée, un métier peu répandu en Iroise

La pêche professionnelle en plongée sous-marine vise exclusivement l’ormeau de septembre à avril. Les deux professionnels qui pratiquent cette activité dans le périmètre du Parc naturel marin d’Iroise pratiquent également d’autres métiers. 

Les professionnels en Iroise

La pêche professionnelle en plongée est très limitée en Iroise et se concentre exclusivement sur l’ormeau. Cette pêche se pratique en scaphandre autonome de septembre à avril.

On recense deux plongeurs travaillant dans le périmètre du Parc à partir du même navire. Ils exploitent le gisement d’ormeaux de l’île de Molène.

En termes de ventes, l’ormeau reste un coquillage haut de gamme quasi inconnu hors de Bretagne, de Paris et d'Asie, où il est très prisé pour la finesse de sa chair. En 2008, le prix moyen de l’ormeau vendu sous la criée de Brest était compris entre 22 et 28 € le kilo.

Les enjeux dans le Parc

Le Parc naturel marin d’Iroise a mis en place fin 2008, en partenariat avec Normapêche, le comité local des pêches du Nord Finistère et la criée de Brest, le label « Ormeaux de Molène » valorisant une pêche responsable et encourageant l’activité de pêche sur les îles. C’est  le premier label de produit pêché dans le Parc.  Ce dernier souhaite pouvoir élargir ce type de labellisation et soutenir les producteurs et pêcheurs gérant durablement la ressource.

Par ailleurs, la pêche en plongée pourra éventuellement être encouragée si les objectifs de préservations des habitats le réclament.