Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

L’extraction au sein du Parc naturel marin d’Iroise

Les matériaux extraits en mer sont soit siliceux (sables, graviers) destinés à la filière béton, soit calcaires (sable coquillier, maërl) utilisés principalement par la filière agricole (amendements des sols, nutrition animale) et pour le traitement de l'eau.
Dans  un contexte régional d'épuisement de la ressource terrestre en matériaux meubles (sables roulés siliceux notamment), et dans la perspective d'une augmentation des besoins en granulats pour la construction, l’activité d’extraction en mer est un enjeu important.
En France, seule une faible part des granulats provient de la mer (environ 7 millions de tonnes par an en 2005, pour une consommation annuelle totale de l'ordre de 400 560 millions de tonnes par an). Ceux-ci sont extraits principalement au voisinage des estuaires des grands fleuves (Seine, Loire, Gironde).
La Bretagne est très concernée par l'extraction de matériaux calcaires. 500 000 tonnes sont extraites annuellement de plusieurs gisements. Le Parc naturel marin d’Iroise est concerné par l’extraction de maërl et de sables coquilliers.
 L’extraction peut avoir un impact sur le milieu marin. Le rôle du Parc est d’évaluer cet impact et de mettre en œuvre des mesures de gestion pour la protection du milieu marin.

Extraction de maërl et de sable coquillier

Les matériaux extraits en  mer d’Iroise sont le maërl et le sable coquilliers. Ces prélèvements peuvent perturber la faune du (...)