Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

La mer d’Iroise, un territoire reconnu

La mer d’Iroise recèle un patrimoine unique et diversifié qui justifie une reconnaissance internationale, européenne et nationale de ces richesses naturelles et humaines.
Ainsi, elle bénéficie de nombreux statuts de protection et désignations, qui affirment son caractère d’exception.Ces statuts donnent aux acteurs locaux un cadre pour relever le défi d’une conservation du patrimoine en lien avec un développement durable des activités humaines. Le Parc naturel marin d’Iroise intègre ces différents objectifs dans sa politique de gestion, avec une vision globale des enjeux  écologiques, mais également humains et culturels.

 

Des reconnaissances internationales

La Réserve de biosphère

Logo MAB îles et mer d'Iroise

Lancé en 1971 par l’UNESCO, le programme sur l'Homme et la Biosphère "MAB" (Man and Biosphere) encourage les recherches interdisciplinaires et les activités de démonstration et de formation pour une gestion durable des ressources naturelles.
La Réserve de biosphère de la mer d'Iroise a été désignée en 1988. Le dossier de renouvellement de la désignation "Réserve de biosphère", déposé par le Parc naturel régional d’Armorique et le Parc naturel marin d’Iroise avec les îles de Ouessant, Molène et Sein, a été accepté par le Comité MAB France en 2011.

Le conseil international de coordination du programme MAB, lors de sa 24ème session en juillet 2012, a approuvé la révision de cette réserve de biosphère qui devient "réserve de biosphère des îles et de la mer d'Iroise".

En savoir plus :
http://mab-france.org

 

 

European Union Flag
logo Interreg

Le parc naturel marin d’Iroise, conjointement avec le Parc naturel régional d’Armorique, porte un projet de valorisation des patrimoines et de tourisme durable dans la Réserve de biosphère des îles et de la mer d’Iroise. Le projet Bio-Cultural Heritage Tourism ou BCHT est financé par le programme européen INTERREG France-Manche-Angleterre sur une durée de trois ans.

Le projet regroupe quatre réserves de biosphère  de la zone transmanche, deux anglaises North Devon, et Brighton and Lewes Down et deux françaises marais Audomarois, et îles et mer d’Iroise.

 

 

Carte Interreg BCHT

Collectivement, les quatre réserves de biosphère attirent plus de 20 millions de visiteurs par an  dans des contextes très différents. Il s’avère, toutefois, qu’elles partagent toutes les mêmes constats : certains sites naturels sont sur-fréquentés ou sous-fréquentés, subissent des pressions plus ou moins importantes et sont plus ou moins fragiles. En parallèle, il existe pour chaque réserve de biosphère un réel potentiel pour diversifier l’offre de découverte des patrimoines locaux

Le concept de tourisme durable vise à développer de nouvelles expériences touristiques basées sur les liens Homme-Nature  et les pratiques culturelles, tout en limitant les impacts négatifs sur l’environnement . Ce tourisme bio-culturel est basé sur une redistribution des flux touristiques dans des zones identifiées au préalable afin de limiter les pressions sur les sites sensibles. Il permet d’impliquer acteurs locaux et visiteurs dans la promotion du patrimoine naturel et culturel de ces territoires exceptionnels.

Dès lors, les quatre réserves de biosphère, en association avec l’agence départementale Pas-de-Calais Tourisme et l’Université d’Exeter, développent cette approche novatrice du tourisme durable depuis septembre 2018, avec 3 réalisations :

1-  La première vise à préserver et valoriser les sites naturels, en améliorant la gestion du flux touristique dans l’espace et le temps : un schéma d’aménagement et d’interprétation  pour chaque réserve sera créé.

2-  La deuxième cherche à mobiliser les prestataires touristiques locaux autour de nouveaux produits et offres touristiques bio-culturels : un réseau d’éco-acteurs de la réserve de biosphère verra le jour.

3-  La troisième permet aux réserves de biosphère de sauvegarder le patrimoine, le savoir-faire et le cadre de vie en proposant au visiteur d’expérimenter des pratiques respectueuses de l’environnement et de l’histoire locale : des aménagements et services pilotes bio-culturels seront développés

En mer d’Iroise, le parc naturel marin s’attachera à travailler avec les acteurs des milieux marins et littoraux, notamment avec les guides partenaires et proposera de nouveaux outils de découverte du milieu marin co-construits avec les acteurs économiques du monde maritime. La rénovation et l’ouverture de la Maison de l’Environnement sur l’Ile Molène fait notamment partie des grands investissements de ce projet.

Suivez le projet

Sur la page Facebook de la Réserve de Biosphère d'Iroise

www.bcht.eu

Budget total projet : 4 295 049 € dont 2 963 584 € de FEDER

Budget PNRA : 521 540,00 € dont 359 862,60€ de FEDER

logo Partners BCHT

La convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord-Est

Le Parc naturel marin d’Iroise est une aire marine protégée reconnue par la convention de l’Atlantique du Nord-Est, OSPAR (Oslo-Paris). Entrée en vigueur le 25 mars 1998, cette convention pour la protection du milieu marin a pour objet de prévenir et d'éliminer la pollution ainsi que protéger le milieu marin contre les effets néfastes des activités humaines.

 

 

Ses missions :

  • Lutte contre l’eutrophisation,
  • Prévention de la pollution par les substances dangereuses,
  • Prévention et suppression de la pollution de l’activité offshore,
  • Prévention de la pollution par les substances radioactives,
  • Protection et la conservation des écosystèmes et de la diversité biologique de la zone maritime.

Le plan de gestion  du Parc naturel marin d’Iroise et son programme d’actions annuel répondent concrètement à ces objectifs stratégiques qui rejoignent les orientations de gestion  du Parc.
L’engagement OSPAR est, par ailleurs, de disposer d’un réseau d’aires marines protégées cohérent et bien géré en Atlantique nord-est. Chaque Etat membre transmet régulièrement les informations justifiant de son implication.

En savoir plus :

www.ospar.org

 

 

La liste verte IUCN

Depuis novembre 2014, le Parc naturel marin d'Iroise est inscrit sur la liste verte des espaces protégés de l'IUCN.  La liste verte des espaces protégées est un système de labellisation de la qualité de la gestion et de la gouvernance des aires protégées, sur la base de critères définis à l’échelle mondiale. Elle vise à reconnaître, encourager et célébrer les aires protégées qui réalisent une conservation efficace de la nature, des écosystèmes et des valeurs culturelles associés.

En savoir plus :
http://listeverte.airesprotegees.fr/

 

Des reconnaissances européennes

L’Iroise fait partie d’un réseau européen d’espaces naturels dont la richesse biologique doit contribuer à préserver la biodiversité sur l’ensemble du territoire communautaire. Ces espaces sont classés par l’Union européenne sous le statut Natura 2000.
Le réseau Natura 2000 a pour but de protéger les espèces d’intérêt européen (oiseaux, habitats, faune et flore). Ce réseau d’abord terrestre s’est étendu au milieu marin. Il est constitué de deux types de sites :

En mer d’Iroise, plusieurs zones comprennent des espèces et des habitats protégés au niveau européen : l’archipel de Molène, l’île d’Ouessant, les côtes de la presqu’île de Crozon, Camaret et la Chaussée de Sein. Cinq sites Natura 2000 ont en effet été désignés.

Nom du site  Objectif  Superficie
 « Ouessant – Molène » (FR 5310072)  Préservation des oiseaux 77 288 ha
 « Archipel de Molène et île d’Ouessant » (FR 5300018)  Préservation des habitats et espèces 77 222 ha
 « Camaret » (FR5312004)  Préservation des oiseaux 1 274 ha
 « Côtes de Crozon » (FR 5302006)  Préservation des habitats et espèces 10 212 ha
 « Chaussée de Sein » (FR 5302007)  Préservation des habitats et espèces 41 559 ha

 

Plan de gestion et DOCOB

Le plan de gestion du Parc naturel marin d’Iroise, adopté en septembre 2010 pour 15 ans, vaut document d’objectifs (DOCOB) pour ces cinq sites Natura 2000 et le conseil de gestion du Parc assure le rôle de comité de pilotage

En savoir plus :

http://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/listeSites

 

Des reconnaissances nationales

D’autres outils de protection réglementaires sont mis en œuvre en Iroise au sein du périmètre du Parc, tels que :