Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Orientations de gestion

Les orientations de gestion définissent la personnalité et les grandes finalités du Parc naturel marin d’Iroise.
Elles émergent lors de la concertation avec les acteurs locaux durant la phase de mission d’étude, préliminaire à la création du Parc, et guident ensuite l’ensemble de l’action du Parc.
Les dix orientations de gestion du Parc couvrent tous les domaines de la mer d’Iroise : patrimoine naturel et culturel, activités professionnelles et de loisirs, qualité de l’eau, culture maritime et soutien aux activités maritimes sur les îles.

Connaissance, protection et développement durable

Le Parc naturel marin d’Iroise, comme tous les parcs, répond à trois objectifs :

  • connaître le milieu marin,
  • le protéger,
  • contribuer au développement durable des activités maritimes.

Ces objectifs se complètent : les activités maritimes dépendent, dans la plupart des cas, du bon état écologique du milieu marin (ainsi, par exemple, la pêche va dépendre de l’état de la ressource). Les usagers professionnels ou de loisirs sont aussi des observateurs privilégiés de l’environnement marin et littoral et participent à la connaissance du milieu marin. Le Parc a également un rôle de sensibilisation et d’éducation pour tous.

Des objectifs locaux : les orientations de gestion

S’inscrivant dans ces principes nationaux, chaque Parc adapte ces objectifs pour répondre aux enjeux locaux : les orientations de gestion.
Le décret de création du Parc naturel marin d’Iroise fixe dix orientations de gestion, couvrant l’ensemble des enjeux de la mer d’Iroise :

  1. Approfondissement et diffusion de la connaissance des écosystèmes marins.
  2. Maintien en bon état de conservation des populations des espèces protégées, rares ou menacées et de leurs habitats.
  3. Réduction des pollutions d'origine terrestre ainsi que du risque de pollutions maritimes et portuaires diffuses ou accidentelles.
  4. Maîtrise des activités d'extraction de matériaux.
  5. Exploitation durable des ressources halieutiques.
  6. Soutien de la pêche côtière professionnelle.
  7. Exploitation durable des champs d'algues.
  8. Soutien aux activités maritimes sur les îles afin d'y maintenir une population d'habitants permanents.
  9. Conservation et valorisation du patrimoine paysager, architectural, maritime et archéologique, notamment sous-marin, et des savoir-faire locaux.
  10. Développement raisonné des activités touristiques, nautiques et de loisirs, compatibles avec la protection des écosystèmes marins.

Afin de devenir des principes opérationnels, ces orientations sont déclinées dans un plan de gestion, feuille de route du Parc naturel marin d’Iroise pour environ 15 ans.