Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

L’équipe du Parc naturel marin d’Iroise

Pour mener à bien ses missions, le conseil de gestion du Parc s’appuie sur une équipe d’une vingtaine d’agents mise à disposition par l’Agence française pour la biodiversité.
L’équipe est présente sur deux sites : le Conquet (le siège du Parc) et l’île Tristan (antenne sud du Parc).

Une équipe pluridisciplinaire

L’équipe du Parc est composée de chargés de missions, de techniciens, d’agents de terrain et de personnel administratif (assistant de direction, contrôleur de gestion, chargé de communication).
Les agents du Parc sont fonctionnaires (environnement, affaires maritimes...) ou contractuels. Le Parc accueille également des stagiaires.
Les six chargés de mission ont leur domaine de compétence : connaissance du milieu marin, pêche professionnelle, qualité de l’eau, patrimoine naturel, tourisme et  nautisme, éducation et patrimoine culturel maritime.

Les agents de terrain et les chargés de mission sont pluridisciplinaires. En mer ou sur l’estran, ils sont engagés dans des actions de terrain pour mieux connaitre le milieu : suivi des phoques ou des élasmobranches, cartographie du champ d’algues molénais, etc. Ils font des suivis du milieu marin (qualité de l’eau) mais aussi des activités humaines, comme des embarquements sur les bateaux de pêche.
Les agents mènent également des actions de soutien au développement durable des activités, comme le suivi du cantonnement de langouste ou l’étude d’impact du peigne à hyperborea.

Le Parc bénéficie de l’appui de l’ensemble des services  de l’Agence française pour la biodiversité. Le Parc naturel marin d’Iroise travaille également en réseau avec les autres parcs (Mayotte, golfe du Lion...), mutualisant les méthodes et outils.

>

Consultez les offres d’emploi de l’Agence française pour la biodiversité

Des agents commissionnés et assermentés

La sensibilisation est au cœur de la politique du Parc marin. Elle s’accompagne aussi d’actions de surveillance et de contrôle visant à faire respecter la réglementation existante. Le Parc naturel marin n’a pas de réglementation propre, à la distinction d’une réserve ou d’un parc national, même s’il peut en proposer.

Depuis l’été 2011, les agents sont commissionnés et assermentés pour faire appliquer les réglementations en matière de contrôle des pêches, de police de l’environnement et de police des biens culturels.Les équipes du Parc, composées d’agents de l’État, ont le devoir de verbaliser toute infraction constatée en flagrant-délit. Le plan de contrôle du Parc coordonne l’action des agents du Parc avec celle des autres organismes chargés de la surveillance en mer (Affaires maritimes, gendarmerie maritime, douanes ), dans un esprit de mutualisation des moyens de l’État.

Plusieurs domaines d’activités sont suivis : la pêche sur l’estran et en mer, qu’elle soit professionnelle ou de loisir (y compris la chasse sous-marine), le tourisme balnéaire (navigation à moteur, sports nautiques, circulation sur l’estran…), la plongée sous-marine et la navigation professionnelle.
La surveillance s’effectue sur l’ensemble du périmètre du Parc, avec une priorité sur les habitats sensibles et les espèces protégées.