Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Le requin pèlerin

Le requin pèlerin est un des plus gros «poisson» du monde. Affectionnant les eaux riches et froides de l’Iroise, ce géant est pourtant rarement observé. Même s’il est très impressionnant, le requin pèlerin est totalement inoffensif. Il ne se nourrit que de plancton. Cette espèce qui a été pourchassée pour son huile durant des décennies est aujourd’hui protégée. Il reste toutefois vulnérable et  menacé de disparition…

Fiche d'identité

Pour en savoir plus :

 

 

  • Identité :
    • Nom scientifique : Cetorhinus maximus
    • Nom breton : Lich
  • Classification :
    • Classe : Chondrichtyens (poisson cartilagineux)
    • Sous-classe : Elasmobranche (autrefois appelé « Sélacien»)
    • Ordre : Lamniforme
    • Famille : Cetorhinidé
  • Taille/poids : jusqu’à 12m pour 8 tonnes
  • Régime alimentaire : Il se nourrit exclusivement de tous petits animaux marins (le zooplancton) qu’il capture en surface ou en profondeur.
  • Statut de protection : C’est une espèce « en danger critique d’extinction » (Classement de l’Union Internationale de Conservation de la Nature) mais elle n’est pas officiellement protégée en France. Sa pêche y est toutefois interdite.
  • Niveau de population mondiale : très rare mais localement des rassemblements parfois important.
  • Niveau de population en Iroise : rare mais régulièrement observé.
  • Facilité d’observation : difficile sauf quand il pêche en surface.

Où vit-il ?

Le requin pèlerin fréquente tous les océans (on dit qu’il est cosmopolite !)… mais aussi la mer Méditerranée ! Il apprécie les eaux froides et tempérées. Il semble absent des zones tropicales. Il s’aventure très près des côtes. En hiver, quand la nourriture est rare, il s’enfonce dans les eaux profondes. Mais certains individus migrent probablement vers des latitudes clémentes !

 

Comment le rencontrer en Iroise…

En Iroise, c’est au printemps et en été que l’on peut rencontrer notre requin géant nageant tranquillement en surface. Pour avoir une chance de le repérer, il faut suivre les lignes de marée… là où il chasse le plancton. Les lignes de marée sont des couloirs à la surface de la mer, tracés par les courants. On les repère par un aspect différent de l’eau sur ces lignes (couleur, zone calme, radeaux d’algues mortes en dérive…). Malgré sa taille, le requin est un animal timide… alors ne t’approche pas trop de lui car tu pourrais lui faire peur !!!

 

Le savais-tu ?

  • Pourquoi l’a-t-on appelé requin « pèlerin » ? Est-ce en hommage à son caractère « voyageur » ? Ce poisson n’apparait qu’à certaines saisons… Il est de passage partout où il vit. Le reste du temps, on ne sait pas trop où il est ! Est-ce plutôt en raison de son anatomie ? Ses grandes fentes branchiales rappelleraient le soufflet de la pèlerine (cape) des pèlerins de Compostelle !
  • Les jeunes requins pèlerins se reconnaissent par leur museau allongé qui a tendance à se retrousser quand ils nagent, leur donnant un profil assez comique !
  • Le requin pèlerin est le deuxième plus gros poisson du monde… juste après le requin baleine ! C’est un géant totalement inoffensif.
  • Pour se nourrir, le requin pèlerin filtre l’eau de mer pour récupérer le plancton. On estime que toutes les heures, il filtre l’équivalent d’une piscine olympique (soit 2000 tonnes d’eau) !
  • Le requin pèlerin est une espèce vulnérable car il grandit lentement et se reproduit peu. On connait d’ailleurs très peu de choses sur sa reproduction !