Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

La sardine

C’est un tout petit poisson appelé sardine qui a assuré la fortune de Douarnenez et d’une grande partie du Finistère durant des siècles… Aujourd’hui, l’activité de la pêche à la sardine a beaucoup diminué. La sardine est une petite reine de l’océan qui envahit régulièrement les eaux de la baie de Douarnenez. Tous sont alors à sa poursuite, qu’ils soient fous de Bassan, maquereaux, marsouins ou bolincheurs…

Fiche d'identité

  • Identité :
    • Nom scientifique : Sardina pilchardus
    • Nom local : sardine, pilchard
    • Nom breton : sardin
  • Classification :
    • Classe : actinoptérygiens (poissons osseux)
    • Ordre : clupéiformes
    • Famille : clupéidés
  • Morphologie : c’est un petit poisson allongé aux flancs argentés. Il a le dos vert ou bleuté avec des petites tâches sombres. Ses écailles sont grandes et se détachent facilement.
  • Taille/poids : une sardine d’un an pèse 15 g et mesure 13 cm, à 2 ans 60 g pour 20 cm. Elle peut vivre 7 à 10 ans et mesurer 25 cm. Les sardines de Méditerranée sont plus petites que celles de l’Atlantique.
  • Régime alimentaire : les sardines adorent les larves de crustacés (zooplancton). Les jeunes consomment de préférence le plancton végétal (phytoplancton).
  • Statut de protection : elle n’est pas protégée. Cependant, une taille minimale de capture est fixée à 11 cm.
  • Niveau de population mondiale : commune à abondante
  • Niveau de population en Iroise : variable, commune à abondante suivant les saisons
  • Facilité d’observation : facile le long des plages en été… quand elles sont là !

 

Où vit-elle ?

La sardine se rencontre sur les côtes du Sénégal jusqu’à la Norvège en passant par la Méditerranée. Elle reste cependant rare au nord de l’Ecosse.

 

La grande famille des sardines

  • La famille des clupéidés compte 181 espèces dans le monde. La plupart vivent dans les océans mais quelques unes habitent également les eaux douces. Les membres de cette famille ont de nombreuses caractéristiques communes ce qui les rend difficile à différencier.
  • 6 espèces de « sardines » fréquentent nos côtes. La sardine, le sprat et le hareng sont les plus connues. L’allache ne se rencontre qu’en Méditerranée. Enfin la grande alose et l’alose feinte sont des géantes (60 à 80 cm) qui côtoient tout le littoral français. Elles sont assez rares et discrètes malgré leur taille. Comme les saumons, elles vivent en mer et se reproduisent en remontant les fleuves. En France, elles sont toutes les deux protégées.
  • Tout comme le thon ou le maquereau, la sardine est un poisson pélagique, c'est-à-dire qu’elle vit en pleine eau. A l’inverse, les espèces vivant accrochées ou proche du fond sont dites benthiques.

 

La vie privée de la sardine

Une sardine est adulte au bout d’un an, quand elle atteint une taille de 10 cm. Au large ou près des côtes, elle peut se reproduire toute l’année.
Chaque femelle pond entre 50 000 et 60 000 oeufs. Les oeufs sont portés par les courants et éclosent au bout de 2 à 4 jours. Les poissons nouveaux- nés (alevins) mesurent 4 mm. Ils commencent leur vie parmi le plancton. Au printemps, ils rejoignent en nombre les côtes où ils continuent leur croissance jusqu’au début de l’hiver. Puis ils forment des bancs plus importants et filent au large.

 

Le savais-tu ?

La sardine est une espèce migratrice qui se déplace vers le nord en été et revient vers le sud en hiver. Les bancs, parfois immenses, évoluent entre 5 et 60 m de profondeur. Cependant, on en a déjà repéré à 200 m de fond. Ils se tiennent, en général, plus près de la surface la nuit que le jour.