Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

L’araignée de mer

C’est le crabe le plus connu et le plus attendu d’Iroise. Au printemps, des légions d’araignées quittent les profondeurs pour venir se reproduire près des côtes. Ces gros crustacés orange et débonnaires sont alors capturés dans les multitudes de casiers et de filets qui fleurissent sur la mer à cette époque. Heureusement, une petite partie d’entre eux éviteront tous les pièges pour assurer leur descendance encore nombreuse…

Fiche d'identité

Pour en savoir plus :

  • Identité :
    • Nom scientifique : Maja brachydactyla
    • Nom local : Araignée, mousse, moussette
    • Nom breton : Kéonid bleo, kinid
  • Classification :
    • Embranchement : arthropode
    • Classe : crustacé
    • Ordre : décapode
    • Famille : majidé
  • Morphologie :sa carapace est fortement bombée et arrondie. Elle est couverte de petites épines. Ses yeux rétractiles sont séparés par un rostre formé par deux dents divergentes. Ses pattes sont longues et fines, de taille décroissante, terminées par une forte griffe. Seule la première paire est plus large que les autres et munie de pinces. Sa couleur varie du brun-rouge au brun-jaune.
  • Taille/poids : la carapace des adultes peut mesurer de 8,5 à 20 cm. Une araignée de mer pèse entre 2,5 et 3 kg selon les individus.
  • Régime alimentaire : la larve de l’araignée de mer se nourrit de plancton. Les juvéniles et les adultes varient leur menu avec des algues, des oursins, des étoiles de mer, des ophiures, des petits crustacés, des mollusques et des poissons morts.
  • Statut de protection : l’araignée n’est pas protégée. C’est une espèce intensément pêchée mais soumise à une taille minimale de capture de 12 cm (longueur de la carapace). En pêche sous-marine la capture, uniquement à la main, est limitée à 6 araignées par jour. Il existe en Iroise plusieurs zones où la pêche aux crustacés est totalement interdite, ce sont les cantonnements du Conquet et de la Chaussée de Sein. La capture des araignées est aussi interdite en apnée (plongée sous-marine sans bouteille) dans la partie Est du cap de la chèvre.
  • Niveau de population mondiale : espèce encore abondante mais stocks en baisse.
  • Niveau de population en Iroise : abondante au printemps et en été sur toute la côte.
  • Facilité d’observation : facile à observer en plongée, au printemps, lorsqu’elle longe la côte.

 

Où vit-elle ?

On rencontre l’araignée Maja brachydactyla en Atlantique, en Manche et en Mer du Nord. Elle est commune sur la façade Ouest Atlantique de l’Irlande jusqu’en Mauritanie.
Elle vit principalement entre 0 et 70 mètres de profondeur mais on peut la rencontrer jusqu’à 120 m.

 

Importance économique

La France est le principal pays producteur d’araignées (environ 5 000 t/an). L’essentiel des prises est assurée sur la côte bretonne de Saint-Malo à Brest. Mais actuellement, les modes de pêche tendent à amputer sérieusement les stocks de ces crabes. Autrefois pêchés au casier dans les petits fonds et en période estivale, ils sont aujourd’hui également capturés au filet. De septembre à octobre la pêche à l’araignée est fermée dans la bande côtière bretonne. C’est une décision prise par les pêcheurs eux-mêmes. Malheureusement, certaines dérogations à ce principe sont toujours accordées. Autorisé de mi juillet à mi octobre en Manche Ouest (golfe normanobreton), le chalutage côtier qui vise la capture des sépions (jeunes seiches) sur les nourriceries d'araignées peut être responsable de la destruction d'importantes quantités d’individus mous ou en mue.

 

Biologie

Lorsque l’araignée grandit, elle doit changer sa carapace trop petite. C’est ce qu’on appelle la mue. Il faut un certains temps pour que la nouvelle « armure » soit dure et solide. Aussi, chaque mue est-elle une période très dangereuse pour elle ! À l’âge de deux ans, l’araignée de mer cesse de muer. Elle atteint donc assez jeune sa taille définitive. L’usure de la carapace permet d’avoir une idée de l’âge des araignées.

 

Mâle ou femelle ?

Pour en être sûr, tu dois retourner l’araignée et observer la forme de son abdomen replié sur le ventre. S’il est étroit et pointu, c’est un mâle. S’il est large et plus arrondi, c’est une femelle. Cependant, les mâles adultes sont dotés de très longues pattes pourvues de pinces qui permettent aussi de le reconnaître.