Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Vigilance grands dauphins

12/07/2018

Le Parc naturel marin d’Iroise rappelle que le grand dauphin est une espèce fragile et protégée; un dérangement répété peut avoir des conséquences sur le comportement de ces animaux sauvages, et à termes, entrainer le déplacement voire la disparition de ces animaux de notre littoral. En cette période estivale et parce que la préservation de la faune sauvage est l’affaire de tous,  le Parc naturel marin d’Iroise vous donne les bonnes pratiques à adopter en cas d'approche de ces mammifères marins.

Dans son périmètre, le Parc naturel marin d’Iroise abrite deux groupes de grands dauphins sédentaires. Ces mammifères marins, emblématiques de nos côtes,  trouvent dans l’archipel de Molène et les abords de l’île de Sein une nourriture et des espaces de repos, nécessaires à leur cycle de vie.

Les grands dauphins sont des animaux sauvages protégés. Le dérangement répété de ces animaux peut avoir des conséquences importantes sur leur comportement et leur état de santé et entraîner leur déplacement ou pire, leur disparition.

Par ailleurs, leur perturbation intentionnelle et leur harcèlement sont passibles de sanctions prévues par le code de l’environnement.

Adopter des bonnes pratiques

Il est de la responsabilité de chacun de veiller à la préservation de la faune sauvage en adoptant des comportements adaptés.

Aussi, en cas de rencontre en mer avec des dauphins, il est demandé ne pas les approcher à moins de 100 mètres. À partir de cette distance, si les plaisanciers souhaitent observer le groupe, il faut réduire sa vitesse et limiter le temps d’observation à 10 minutes maximum, le nombre de navires dans la zone devant rester très limité (2 maximum). Si les dauphins viennent naturellement vers le bateau, il est recommandé de maintenir son cap et une vitesse réduite. Dans tous les cas, la poursuite des dauphins ou la navigation au milieu du groupe sont à proscrire.

Les dauphins « ambassadeurs »

Certains grands dauphins solitaires, appelés « dauphins ambassadeurs », recherchent le contact avec l’homme. C’est le cas par exemple de « Georges Randy » ou de « Zafar », un dauphin solitaire signalé plus récemment. Ces dauphins ont des comportements atypiques qui peuvent être liés à leur vie à l’écart de leurs semblables ou à des conditionnements. Dans tous les cas, il ne faut pas entrer en contact avec eux, ni les caresser ou se mettre à l’eau en leur présence. En effet, ce sont des animaux sauvages, potentiellement vecteurs de maladies, dont le comportement est imprévisible.

Pour plus de renseignements, contacter l’équipe du Parc naturel marin d’Iroise au 02 98 44 17 00. Les agents seront présents cet été sur le plan d’eau pour veiller à la tranquillité de ces animaux et répondre aux questions des plaisanciers.

Pour en savoir plus sur le grand dauphin

Haut de page Retour aux actualités