Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Conseil de gestion : algues vertes et hydroliennes à l'ordre du jour

16/06/2017

Le Conseil de gestion du Parc naturel marin d'Iroise était réuni le 15 juin 2017 à Océanopolis, à Brest. Le ramassage des algues vertes dans le rideau, le projet de ferme hydrolienne dans le Fromveur et les appels à projets, étaient à l'ordre du jour.

Avis sur le ramassage d’algues vertes dans le rideau

Depuis 2013, la société Agrival cherche à mettre au point un engin capable de ramasser les algues vertes, qui viennent s’accumuler dans la zone de déferlement des vagues, appelée également le rideau. Après un premier avis le 24 janvier 2014 pour l’expérimentation de cette activité sur plusieurs plages de la baie de Douarnenez, le conseil de gestion du Parc naturel marin d’Iroise est appelé à se prononcer de nouveau.

Après délibération, le conseil de gestion a donné un avis favorable à ce projet d’arrêté autorisant la société Agrival à circuler et stationner sur le domaine public maritime afin de ramasser, à titre expérimental, les algues vertes dans le rideau sur 5 plages de la baie de Douarnenez : le Ris, Trez Bellec, Sainte Anne la Palud, Ty An Quer et Morgat.
Cet avis favorable est assorti des prescriptions suivantes :

  • Mettre en place un suivi des tellines et des poissons plats à Ty an Quer et Sainte Anne la Palud en 2017, en se conformant au protocole élaboré par l’Ifremer et l’IUEM. Le protocole d’évaluation de l’impact de l’engin sur les bivalves sera réalisé dans une zone habituellement exploitée à la pêche à la telline.
  • Fournir les résultats des études, y compris les données brutes, ainsi que le tracé GPS de l’engin, au Parc naturel marin d’Iroise dès la fin de la saison de ramassage.

Projet de ferme hydrolienne dans le Fromveur : définition des enjeux et risques liés

Le Fromveur, chenal qui sépare l’archipel de Molène et le plateau d’Ouessant, a été désigné comme zone propice susceptible d’accueillir une ferme hydrolienne pouvant compter jusqu’à 250 machines de production. Le Parc naturel marin d’Iroise a été sollicité pour définir les risques environnementaux et sociaux que pourrait représenter un projet industriel de cette nature.

Malgré toutes les informations disponibles ou acquises sur le périmètre du Parc naturel marin d’Iroise, il reste beaucoup d’incertitudes et de difficultés pour anticiper et modéliser les éventuels impacts d’une ferme hydrolienne de 250 machines sur l’environnement marin.
Il serait très profitable de bénéficier de l’expérience des démonstrateurs mis en place (où prochainement mis à l’eau) dans différents sites. Les informations ainsi collectées pourraient permettre de préciser l’effet à court et long terme de l’immersion des hydroliennes. Elles pourraient aussi permettre de faire des propositions et des recommandations pertinentes pour en limiter les impacts éventuels.

Lancement d’appels à projets

Pour soutenir les acteurs du territoire et les aider financièrement à concrétiser des projets qui vont dans le sens des objectifs du parc marin, des appels à projets sont lancés. Le conseil de gestion s'est prononcé favorablement sur deux appels à projets proposés aux pêcheurs professionnels et aux prestataires d’activités de loisirs.

Pour en savoir plus sur les appels à projets.

Haut de page Retour aux actualités