Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

La gestion des eaux grises et des eaux noires

L’arrivée au port est souvent un moment de détente et de grandes lessives. Des équipements sont prévus à terre pour accueillir les équipages (sanitaires, WC, douche chaude…). Reliés au réseau des eaux usées de la commune, l’utilisation de ces installations limite les rejets directs dans les eaux portuaires et, par conséquence, la pollution et l’eutrophisation des milieux. 

Eaux noires

Les eaux noires contiennent des matières fécales et souvent des germes pathogènes.

Rejetées en mer, ces eaux noires n’ont qu’un impact très faible alors que leurs rejets en zones portuaires ou en milieu sensible peuvent générer une contamination, une eutrophisation et une asphyxie du milieu marin. Tout rejet dans les zones portuaires est interdit.

La réglementation fait obligation aux navires de plaisance, équipés de toilettes et construits après le 1er janvier 2008, qui accèdent aux ports maritimes et fluviaux ainsi qu’aux zones de mouillages et d’équipement léger, d’être munis d’installations permettant soit de stocker, soit de traiter les eaux usées de ces toilettes.

Les navires plus anciens sont peu équipés, souvent par manque de place, et les cuves restent de faible capacité.

Les préconisations au port

  • j’utilise les toilettes à terre. Les gestionnaires portuaires contribuent à cette utilisation en veillant à un accès facile à ces installations et à leurs nettoyage et entretien réguliers ;
  • je vidange ma cuve à eaux noires grâce aux systèmes de pompage existants (ports de Tréboul, Morgat et Camaret)

Eaux grises

Les eaux grises contiennent principalement des savons et des détergents à base de tensioactifs permettant la dispersion des corps gras dans l’eau. Ces eaux grises génèrent par contre des inhibitions et des nécroses sur les végétaux et peuvent modifier le comportement animal.

Une dégradabilité maximale de ces produits limitera leur impact sur le milieu marin.

Les préconisations au port

  • je limite l’utilisation de produits nettoyants pour le lavage du bateau et privilégie un nettoyage  mécanique (brosse,  nettoyeur haute pression…) ;
  • j’utilise les sanitaires à terre pour la vaisselle et la toilette personnelle ;
  • je choisis des produits détergeant sur base 100% naturelle et à 100% biodégradable. Des labels permettent d’identifier ces produits à moindre impact. 

Pour en savoir sur les pollutions microbiologiques, consultez la page dédiée .